Les Nouvelles de RATAFIA

Les Nouvelles de RATAFIA

81 : Les Nouvelles de RATAFIA août 2015



Les Nouvelles de RATAFIA n° 81

18 Août 2015

 

Avant de vous raconter la suite des travaux,

vous dire la grande tristesse que nous ressentons car une page tourne...

1 Pierre.JPG

Pierre Lesage nous a quittés le 28 juillet.

C'était, pour Jane et moi, notre plus vieil ami.

 

Retour à Raiatea...

            Dans les nouvelles 80 j'avais arrêté le récit des travaux à la refonte du pont vers la fin de juin.

A l'origine j'avais pensé commencer par la mise à blanc de la coque, début juin, pour la laisser sécher un maximum...

            Au chantier il y a un virtuose de la meuleuse, nommé Taputu, capable de poncer, avec une "meuleuse d'angle" et du grain 24, sans jamais mordre le gelcoat. J'avais retenu ses services depuis 2014...mais soit qu'il était occupé ailleurs, soit qu'il n'en avait pas envie à ce moment-là, il ne vint pas.

 

             La fin de juin arrivait et le RV avec le peintre étant incontournable... aide-toi, le ciel t'aidera...

Comme Taputu ne venait pas, j'ai commencé le travail moi-même...dur dur pour le vieux, les bras en l'air avec une machine devenue trop lourde... mais cela a stimulé le virtuose. Quand il s'est dit que j'allais le faire seul, il est venu à mon secours...En une quinzaine d'heures le travail était fait, et bien fait (il en lui en eût fallu une vingtaine s'il avait été seul... et combien à moi? 

 

2 Taputu au travail.JPG

Taputu au travail: il tient la meuleuse d'une main pour un premier "dégrossissage". Il finira ensuite avec une 

ponceuse orbitale et un grain plus fin.

    Vous voyez le nuage de poussière...qui va bien évidemment sur notre beau pont tout neuf...et aussi à l'intérieur malgré toutes les précautions !

  Chaque soir, il faut donc laver le bateau

3 bricolage bis.JPG

Sur cette vue, la partie haute la coque est complètement décapée car elle va être masquée par César pour la peinture du haut.

32 Bricolage sur propulseur.JPG
bis

  Je "bricole" en  ponçant l'intérieur du tunnel du propulseur dont en plus je referai les entrées d'eau...

 

 

Détail:4 bague.JPG

A cause de l'alternateur d'arbre (qui nous fabrique écologiquement du courant ), l'hélice tourne (presque) en permanence.  La bague hydrolube doit être changée régulièrement.  Il y a 5 ans, j'en avais monté une que j'avais trouvée "un peu serrée"...Il m'a fallu 3 heures et le chalumeau pour la sortir. A l'autopsie, elle avait, sur son diamètre, 4/10èmes de mm en trop...J'ai rectifié la nouvelle !

   Et encore j'avais mon extracteur "perso", made by Michel Criquet à Deauville !

    Question: à l'heure où l'écologie devient la tarte à la crème des médias, pourquoi ce système est-il devenu quasi introuvable ?

                                Serait-il trop bon marché ????

 

Pour terminer ce couplet des travaux, arrivons au vif du sujet: la peinture de la coque. Comme pour Taputu qui ponce merveilleusement, il y a, à Raiatea, un autre virtuose, mais du pistolet: César, brésilien d'origine.

Nous avions vu son travail sur d'autres bateaux. Nous ne voulions pas d'autre peintre et avions pris RV depuis 1 an.

            Accessoirement c'est aussi un artiste des planches de glisse. Pour ceux que cela intéresse, voici son contact:  mahanasurfboards@hotmail.com

 

 

Voila le film de la peinture de coque...

 

5 Coque 1.JPG

1 La coque est déshabillée de tout  appendice,

2 poncée et mastiquée.

     3 Bien que nous soyons en saison sèche (= hiver),  il s'est mis à pleuvoir, la gouttière du hangar (à gauche) est cassée...vous voyez que nous sommes "les pieds dans l'eau". 

     La météo de juillet ne nous sera pas clémente, il pleuvra peu ou prou quasi tous les jours !

 

6 coque 2.JPG

   4   Une première couche de primaire d'accrochage dur est projetée, pour masquer les défauts restants.

   5   Elle sera suivie d'une deuxième pour boucher les pores qui auraient pu échapper à la vigilance de l'artiste. 

   6  Puis d'une troisième plus tendre, qui sera soigneusement poncée, car prévue pour cela.

 

7 coque 3.JPG

    7   La bande bleue est peinte en premier.

 

    Admirez les protections que César a appliquées sur la coque pour le pas salir le pont.

    Malgré tout il y a des projections et il faudra repolir certaines zones, les chandeliers par exemple.        L'éclairage amplifie le relief de l'entrée d'eau du propulseur api. Je suis revenu aux cotes de 1995.

 

 8 bande bleue.JPG

8    La bande bleue définitive est déterminée.

       Elle sera ensuite masquée complètement.

 

 9 coque 4.JPG

 

   9  Après ponçage des sur épaisseurs, une première couche de laque sera appliquée.

 

  10  Finies les ultimes retouches, c'est ensuite deux couches de finition qui seront pulvérisée "non stop".

 

    Vous voyez que, la bande bleue étant masquée, César recouvre toute la coque de laque blanche.

 

10 coque 5.JPG

     11 Ensuite il reste à César la joie de démasquer son œuvre...de chercher et d'éliminer les ultimes défauts qu'il ne pourrait pas supporter.

              Son honneur de brésilien est en jeu !

 

11 AF 1.JPG

 

    Et à moi de finir la protection des œuvres vives qui étaient masquées...

 

    Avec interdiction -of course- de déborder sur la coque!!

      5 couches d'époxy devraient assurer à Ratafia une certaine tranquillité pour éviter l'osmose.

 

Sans oublier la jupe...

12 travail sur la jupe.JPG

             Ratafia étant de plus en plus chargé, la pente du plancher de la jupe n'était plus suffisante

            pour y remédier on a ajouté une feuille de CP qui sera taillée en biseau.

                        Vues du pont (qui est à 4 mètres de hauteur)

                        1  Voici le collage du CP

                        2  Que César stratifiera ensuite

                        3 Ponçage à mon goût

                        4  Première couche de primer

                        5  J'en profite pour repeindre le coffre où se range l'essence

 

Fin de l'épisode:  Ouf !  (on ne sait pas encore qu'il est provisoire).

 Vendredi 7 août, avec une bonne dizaine de jours de retard, le "Ratafia api", puisque remis à neuf, retrouve son élément.

 

    Nous fêtons cela le soir même en offrant la bière aux gars du chantier...Jane a fait un gâteau...je fais le service, ne vois pas le plot devant moi, et vlan voilà le mec par terre et le plateau aussi...Pas de gros dégâts, mais mon épaule endommagée en 2007et 2013 a durement tapé le sol. Nous ressortons l'attelle... Grrrrrrrr !

13 Invalide 2007.JPG

 

    Merde de merde ! Bonjour la joie pour finir le remontage de l'accastillage de pont... Pire: comme me revoilà handicapé il faut limiter la navigation prochaine au minimum: plus question de Maupiti !

Super merde!!!!

 

 

          Et comme un bonheur ne vient jamais seul, les WC se mettent de la partie:     j'accuse d'abord le collier changé sur le tuyau de vidange, mais ce n'est pas lui. force est de constater que c'est le téton de sortie qui est décollé de la cuvette en porcelaine. Il faut déposer la dite cuvette (= tout démonter) pour recoller dans la porcelaine le départ du tuyau d'évacuation ...on est vraiment dans la merde !

Ce n'est que le lundi que j'aurai fini la remise en ordre. Je vous fais grâce de jurons que mon bras endolori m'a fait sortir !!!!!!!!!!

            Mais, vaille que vaille, en serrant les dents et avec l'aide d'anti inflammatoires,  Ratafia redevient navigable. Le Frère de la Côte "Fidjet",  de la table du Texas, emportera pour nous le fret pour Maupiti, cela nous fait un souci de moins.

 

            Une (brève) bascule de vent est annoncée pour mercredi 12, vu mon état médiocre, il ne faut pas la laisser passer. Mardi 11 août, "les vacances" sont finies  nous reprenons la route de Tahiti en fin d'après-midi. Dans les faits, la bascule ne se fera que le mercredi quand nous serons arrivés. C'est au près, avec un bon 5, voire 6 apparent que nous ferons la route en tirant un bord pour ne pas abîmer le corail de Moorea...

Dur dur pour border l'écoute, ou pour réduire le foc...

 

 

 

Bilan de la croisière hivernale 2015: 127 milles à l'aller, 145 au retour et 2 nuits en mer...Jamais fait moins !

Je pense que "l'année de navigation" sera une des plus petites depuis 1981.....

 

 

 

Les récrés...

            Certes ce fut une période dure et fatigante...8 à 9h de travail par jour...vivement la retraite...

 

Heureusement, il y a eu des breaks...

14.JPG

... par exemple sur  "Joz 4"

    En 1985, un peu grâce à nos conseils, Michel et Marie-Noëlle ont acheté un Sancerre "Joz 3".

     Avec leur new-palace  "Joz 4" (Super Maramu de chez Amel), ils croisent maintenant dans le Pacifique.

Quittées les Marquises, ils sont venus quasi directement nous revoir à Raiatea. Vous devinez les joyeuses retrouvailles...et répétées car nous avons partagé plusieurs soirées, à leur bord,

 

15.JPG

ou au snack "l'Océan d'Or"

(super rapport qualité/ prix).

De gauche à droite:

Marie-Noëlle, moi, Monique et Jean (d'Escampette),

Michel, Jane.

 

           

Et maintenant...

            C'est la rentrée pour les élèves...pour moi aussi. Le Président doit faire ce pourquoi il a été élu, c'est-à-dire essayer de faire tourner rond une roue pentagonale puisqu'il  y a 5 entités dans l'enceinte de notre "Yacht-Club"... qu'i conviendrait plutôt d'appeler Complexe Sportif...l'avenir dira ce qu'il en sera.

 

Divers....

            Pour ne pas avoir à repayer le fret du retour de notre Polo, nous l'avons vendue à Raiatea. La première préoccupation a donc été de racheter une voiture. C'est chose faite. Nous roulons maintenant dans un carrosse Ford Fiesta, sans doute anciennement auto-école.

 

Projets à long terme...

            Ils ne sont pas encore fixés, mais de toutes façons nous quitterons la Société  fin novembre, d'autant qu'il semblerait que nous sous acheminions vers une année de Nino assez fort.

Pour le club, le problème qui peut se poser sera de choisir entre l'équipe constituée autour de moi, où nul n'est irremplaçable - le Vice Président pouvant me remplacer sans problème -  ou une autre s'il y en a une.

 

 

Santés:           Nous avons la satisfaction de voir notre maison bien belle et d'entendre les compliments. Cela aide car nous sommes "un peu" fatigués par ce (trop) long chantier...et même un peu cassés, au sens propre pour moi, et aussi pour Jane qui a mal partout ! Cela va passer !                      

 

 

                                                                                              Amitiés à toutes et tous.

                                                                                                          Jane&Marc

                                                                                                 Arue le 19 août 2015

 

 

En vrac...

16 Cesar.JPG

l'artiste peintre

César

 

17 le chat.JPG

Le chat du chantier qui aurait bien embarqué si nous l'avions voulu.

 

18 Ratafia api.JPG

Ollé !



20/08/2015
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 132 autres membres