Les Nouvelles de RATAFIA

Les Nouvelles de RATAFIA

93 : les Nouvelles de RATAFIA de décembre 2016

Les Nouvelles de RATAFIA n° 93

Décembre  2016

 

         Les Nouvelles 92 vous disaient mon espoir de retourner à Rapa et vous mettaient l'eau à la bouche en vous présentant à nouveau cette île hors du temps.

            C'est chose faite et ces dernières Nouvelles de l'année vous seront envoyées d'ici. Hélas le débit Internet n'est pas folichon, alors je vais mettre un minimum d'images pour réussir à envoyer.

comme promis, voici d'abord les récits de la route  par le navigateur et par l'équipage...

 

La route de Rapa 2016

            L'assemblée Générale du YCT se termine le vendredi 18 novembre vers minuit...Départ vers Taravao le samedi 19 à 4 h pour la réunion des Frères à Punu'ui le samedi soir. Arrivée vers 11h. Repas puis sieste bienvenue !

 

            Samedi/Dimanche: Réunion fraternelle à Punu'ui: que du bonheur !

            Retour à bord le dimanche vers 16h. Préparation pour départ demain.

 

Route de Rapa: 1ére partie

Lundi 21 novembre  départ 15h.

       Vent annoncé:  E 10/15

            La zone de calme sous la Presqu'île, puis la zone d'accélération (+50%) me laissent penser à de l' ESE 15/20, qui se confirme dès la nuit tombée.

 

            Vers 20h Jane crie: elle découvre  qu'il y a de l'eau dans la cabine transformée en jacuzzi: le capot sous l'annexe n'a pas été fermé...et il est tourné du côté au vent. Cloison, matelas radio trempés d'eau de mer...Rage et tristesse...

 

Mardi 22

 

1 Route de Tubuai.JPG

 

 

 

 

 

 

 

            Au près beau temps, ~18 /20 nds apparents. Rinçages sommaires; remise en ordre minimale. A 17h, 138 milles ont été parcourus sur la route.

 

Mercredi 23.

            Toujours au près vent refusant et fraichissant.  21  puis 25 apparents mer devenant agitée. Ciel +/- nuageux. Houle 2 à 2,5 m. 130 milles.

            Trinquette en début de nuit. Problème d'étarquage.

 

Jeudi 24 .

            Le vent adonne en fin de nuit, mais pas assez pour espérer Raivavae sur un bord. Fatigue et envie de comprendre pour la Trinquette...Décision d'un arrêt à Tubuai .

            Totaux étape: 368 Mille dont 6 au moteur. 3 nuits en mer.

Mouillés 9h, rinçage plus soigneux et nettoyage. Autopsie de la radio de cabine: H.S.

3 grimpettes pour réparer  la drisse de trinquette:  une ferrure faite en ...1985, qui déporte la poulie de drisse dans l'axe de l'étai, s'est cassée. Réparation provisoire effectuée dans la journée...mais pas au calme car le bateau roule "bien" !

 

 Route de Rapa: 2éme partie

2 Route Rapa.jpg

Lundi 28        Départ 10h. La météo nous annonce du NE 15à 20nds. Sortie de l'atoll par l'W.

            Dès l'île démasquée nous constatons que le vent est ENE, plus souvent 25 que 20.

Mer agitée confort voisin d'un buggy de "Paris-Dakar"...d'autant que nous ne serrons pas le vent puisqu'il doit adonner.

 

Mardi 29.       Même type de temps, avec 1/2 génois et 1/3 de grand-voile, notre buggy marche bien.            Position de survie de l'équipage. Ca secoue dur. Pas question de pêche ni de bronzette puisque nous sommes au sud du tropique...152 milles avalés. C'est bien pour notre "camion" !

 

Mercredi 30.              La "Chevauchée des Walkyries" continue. 154 milles parcourus. Les lignes ont enfin été mises à l'eau mais rien ne mord...et je me réjouirais presque de la bagarre évitée...

            A 22h Ratafia est à 15 milles de Rapa. Je mets à la cape pour attendre le jour.

Couplet technique: La cape se prend facilement: dérive basse, les deux voiles d'avant roulées, la barre sous le vent et la GV bordée plat, surface en fonction du vent (environ 2/3). Choisir le bord en fonction de la dérive escomptée, à environ 1 à 1,5 nds.

 

Jeudi 1er décembre.

                        5h  La rotation au NW attendue depuis 2 jours est enfin arrivée...avec la  pluie qui l'accompagne.

Remis en route...Rapa sort de la brume peu après.

3 jane.JPG

 

 Lignes de pêche. Un "saumon" (une Sériole en fait) est pris. Nous saurons à terre qu'il ne faut pas le manger sous peine d'évacuation sanitaire due à la Ciguatera...

                       

A 7h30 Ratafia est mouillé ...presque à sa place

 

 

La route de Rapa vue par Jane:

            Je n’ai pas l’habitude de me plaindre, alors, puisque le capitaine me demande mes impressions sur cette étape Tahiti-Tubuai-Rapa, je vais essayer d’exprimer mon mal-être sans pour autant tomber dans le catastrophisme.

            Première contrariété, départ de Taravao avec du vent prévu ESE modéré. Plein dans la… frimousse ! Et l’accélération côtière le long de la presqu’île nous réserve une surprise : j’ai oublié le capot de cabine entr’ouvert !!  L’eau de mer – évidemment, et elle est salée, celle-là – s’y est engouffrée goulûment avant qu’on s’en aperçoive…

            Suite des opérations, le vent ne mollit guère et le confort est symbolique. J’adopte ma position de marin résigné : dans la toile antiroulis au vent. Espace limité.

 

4 arrivée.JPG

    

            Je m’en extirpe péniblement pour faire à manger et les divers besoins personnels.

Le près n’a jamais été ma tasse de thé, mais là je m’aperçois que mon dos me gêne de + en + dans les mouvements brutaux, et que mon poignet opéré il y a 2 mois ½ n’est  pas du tout opérationnel. Entre autres !

Conséquence : en tenue légère pour cause de bateau fermé, je ne me déplace qu’avec ma ceinture lombaire et mon orthèse de poignet. Elégant, non ?       

            Enfin, tant bien, que mal nous nous rabattons sur Tubuai puisque le vent ne nous permet plus d’envisager Raivavae en direct et qu’on a découvert que la ferrure de la poulie de drisse de TQ était cassée. Donc, escale technico-météo.

Il ne fait pas mauvais temps, soleil et vent. On arrive à aérer et "séchoter" l’essentiel pour pouvoir continuer. Le reste se fera à Rapa et le matelas (d’eau !!) sera sûrement bon à changer à terme.

 

Remise en route avec promesse de vent adonnant. Au près donc, à nouveau, bien sûr, pas trop serré pour faire courir le bateau. Les conditions étant les mêmes je ne m’étends  pas davantage sur mes états d’âme… Traversée rapide – encore heureux-  avec une mer très formée , et même déformée, et un ciel relativement dégagé… jusqu’à l’arrivée sur Rapa.

            Mais ouf ! Le capitaine est content : il voulait retourner à Rapa, c’est chose faite.

Je ne m’en plains d’ailleurs pas maintenant qu’on y est, puisque nous retrouvons des connaissances et l’accueil tellement chaleureux des gens d’ici .

Dommage que l’ancre soit souvent (ou tj ???) dans du caillou… et qu’il reste encore tant de route à faire pour atteindre les Gambier !

            ...Marc sera heureux d’être en mer, comme toujours , c’est l’essentiel !

 

 

 

Le séjour à Rapa

 

            Je me répète, ici, on est hors du temps. Dès la patte mise à terre, l'extrême amabilité des habitants vous emplit de joie...Bien sûr c'est notre 6ème visite mais je pense qu'il en est de même pour tous les visiteurs.

 

            Par le passé, nous avions sympathisé avec Hélène et Punua, hélas Hélène est à Tahiti...mais donne ses instructions à Punua...La machine à laver est mise à contribution et dessalera une bonne partie de la literie...le ravitaillement est assuré en fruits et poisson...et comme leur maison est un peu éloignée du quai, un de leurs fils, Remu, nous prêtera sa voiture !

 

            Pour ne pas vous lasser, voici quelques spots:

 

- A peine débarqués un jeune homme nous invite à venir manger le lendemain midi "car il fête son départ"...Nous saurons le lendemain qu'il est militaire et regagne la métropole où il est en stationnement...et nous saurons aussi que les 3/4 de la population locale sont aussi invités. Comme nous ne nous y attendions pas nous serons hélas les seuls à ne pas être endimanchés.  Les dames se sont faites belles avec des couronnes de tête spécialité locale...

 

5 couronnes.jpg

 

- Ce jour- là, corvée d'eau. Nous débarquons nos 5 bidons (de 10 litres car les autres sont devenus trop lourds) sur le quai. Des enfants sont venus nous accueillir et ils emportent les bidons vers le robinet du temple (l'eau y est sûrement meilleure) . Une fois les bidons remplis nos adorables commissionnaires remportent les bidons jusque dans l'annexe... et tout cela avec force rires et questions diverses...

 

- Samedi 10 décembre. Le "rahui" est une coutume locale:

                 Certaines zones sont interdites à la pêche (depuis un an !) et ce jour la pêche (chasse) collective y est ouverte.

     Vers 15h le quai est encombré des poissons chassés toute la matinée...et un savant partage est organisé qui tient compte de la composition de la famille et de la participation à la plongée...

      La distribution se fera ensuite nominativement. Chacun fait ce qu'il veut de ses poissons, mais pour beaucoup, une fois congelée, une partie sera expédiée a Tahiti par la goélette qui arrive le lendemain...

6 Rahui.JPG

 

7 Tuhapae.jpg

            Dimanche 11 arrivée du "Tuhaa Pae", la goélette qui dessert Rapa. Les élèves de Tubuai et de Tahiti reviennent, mais aussi des Calédoniens originaires de Rapa qui viennent en visite...

Au son de la musique locale, les autorités sont présentes, bien rangées suivant leur rang... Bises et distribution de colliers de fleurs.

 

- Chez Hitia et Gwénolé, il à des Picarettes...je peux faire ma provision de confiture...Comme leur cueille-fruits n'est pas efficace je leur en fabrique un beau... et maintenant c'est de la confiture de pêches qui est en préparation ! Recette envoyée sur demande.

 

Courriers, mails et autres Skype...

Pour le courrier "papier" notre adresse à Arue reste valable. Nous lui demanderons de suivre quand nous saurons où...(d'avance merci à Karim!).

Pour les courriels pas de soucis quand ils sont "légers",  nous les recevons à bord, mais comme déjà dit sans photos ni pièces jointes ...

Pour le reste...le mieux est d'oublier !!!!

 

Les projets...

            ...la chanson de Renaud..."Dès que le vent tournera, nous nous en allerons            ...direction Gambier à près de 600 milles (environ 1000Km) dans le NE...mais ce n'est pas pour demain si j'en crois la météo !

 

            Bonnes Fêtes de fin d'année, que 2017 vous apporte tout ce qui peut vous réjouir !

                         Dans cet espoir, bises et amitiés à toutes et tous.

 

                                                                                   A Rapa par 27° 37 S / 144° 20 W

                                                                                                           14 décembre 2016

                                                                                                              Jane&Marc

 

8 voeux.jpg

Les moments forts de l'année: le retour de Jane, Rapa, mes 80 ans.



14/12/2016
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 132 autres membres