Les Nouvelles de RATAFIA

Les Nouvelles de RATAFIA

107 : Les Nouvelles de RATAFIA juillet 2018

Les Nouvelles de RATAFIA n° 107

14 juillet 2018

 

 

                 Chanson de Barbara: "voilà combien de jours...voilà combien de nuits...que tout le temps qui passe ne se rattrape guère, que tout le temps perdu ne se rattrape plus..."

                         Comme les dernières Nouvelles, fin mai, vous annonçaient mon départ en solitaire vers Mopélia, vous pourriez croire que j'y suis resté coincé. (Il y a deux difficultés à Mopelia: la première c'est d'y rentrer, la deuxième c'est d'en repartir) !

                 Il n'en était rien ! Heureusement que le Net a rassuré famille et amis proches !

 

Reprenons

 

            Cette année encore, Jane n'avait pas envie de faire le retour de Mopélia... et voulait rester avec nos amis ex-Maupiti. Pour moi cela ne change pas de l'an passé, sauf que, personnellement,  je préférais le motif 2017 !

            La maison, immédiatement voisine des amis, est à vendre. Jane pourra se faire une idée de la vie à terre, cela nous fera un bon sujet de cogitation- méditation...

 

Mardi 22 Mercredi 23 mai. 

                 4 heures. les festivités sont finies, Jane chez les amis, l'annexe sur le pont, le tangon est préparé... Un grain vient de passer...je profite du calme qui le suit pour larguer le ponton.

 A 7h je suis en mer...le vent s'établit à 15 nds ce qui est bien...taille la route mon bon Ratafia...

Belle journée suivie d'une belle nuit...jusqu'à 2h. Alarme: grain pas méchant suivi à 4h d'un très gros impressionnant. J'avait tout roulé et moteur. Finalement pas énormément de vent mais une grosse douche. Ensuite les grains se sont succédés, y compris pour m'accueillir, un au nord, un au sud, mais pas sur moi. Dans la passe. 4 à 5 nds de courant sortant. Bon moteur...Merci Guy !

                 En fin de nuit, le radar sonne à plusieurs reprises...rien de visible à l'œil. Je verrai au jour que c'est un voilier (anglais) qui était à 3 milles de moi, sans feu. Il me dira plus tard:" Vous n'avez pas d'AIS *!", autrement dit il n'avait pas besoin de se signaler puisque, pour lui, il n'y avait personne alentour!      *Pour les non-marins l'AIS est un appareil qui émet par radio le nom, le cap, la vitesse d'un bateau et qui reçoit les informations des autres bateaux. Bien que non-obligatoire, c'est un gros plus pour la sécurité dans les zones fréquentées. Hélas les baleines, comme les bateaux de pêche et les embarcations locales, ne sont pas équipées !

                 Le vent a molli, je m'appuie au moteur pour garder une vitesse "pêchante" mais rien ne viendra couronner mes efforts.

                 A 9h je suis mouillé dans le nord du lagon. 146 milles avalés en 25 heures. Ca marche !

 

 Le séjour à Mopelia, du 23 mai au 8 juin.

                 Ce serait monotone de raconter mon séjour par le menu. Suivant le vent, l'envie du capitaine et les différentes invitations techniques ou gastronomiques, j'ai abondamment fait le yo-yo entre le Nord et notre corps-mort du sud.

                 Disons que ce séjour a été particulièrement facile et agréable. Dommage que Jane n'ai pas été là pour apprécier...

 

Quelques spots:

  - "Ils" ont bien vu que j'étais seul. Dès le jeudi matin, Tuare vient porter deux langoustes au matahiapo (= l'Ancien) pour qu'il ait de quoi manger...Privilège de l'âge...et de ces pays où les anciens sont encore respectés.

 

   - Un bon train de houle est arrivé. Par moments Ratafia roule gentiment et on entend l'évier qui se vide ou se remplit. Le nord du lagon doit être inconfortable....

  - A 14h en prévision du carénage, je me suis mis a frotter la coque pour enlever le maximum de vieil anti-fouling (c'est plus facile sous l'eau que à sec), et le tampon à récurer les casseroles est plus efficace que le Scotchbrite  ...

Un nageur  vient me demander un outil ! C'est Tino qui m'a vu (alors que j'étais du côté opposé à chez eux) et il est venu m'aider. Sympa non ?

 

  - Il parait que demain il me portera un kaveu. Et de fait, le lendemain midi, je me goinfrerai avec un beau kaveu, que Tino est venu me porter à bord pour que le matahiapo ne meure pas de faim....

 

1 K aveu 1.JPG

 

 

  - Changé le filtre à eau. Pas de problème...une fois enlevé j'ai voulu profiter de l'espace pour démonter le filtre à eau de mer encrassé...surprise: la vanne d'eau de mer ne ferme plus du tout. Ce que j'ai cru être un coquillage à Gambier, c'était peut-être le boisseau sphérique (= la pièce qui ferme le trou) qui s'était désolidarisé de son axe. Pas très grave puisque on sort le bateau bientôt. Pourvu que je n'aie pas de problème de ce côté ! Il faudra seulement se procurer une vanne 1/4 de tour en 3/4 de pouce et sans doute le passe coque idoine. Le plus facile pour le démontage étant de meuler l'ancien passe coque par l'extérieur....Oh grand Yapuka! L'avenir dira la surprise qui m'attendait !

 

 

- Essai de boulangerie:  il me reste 1/3 de pain,  je tente l'aventure d'en faire Comme je l'avais pressenti, ma pâte n'avait pas assez de farine ou trop d'eau. Les deux pains ont envahi le moule moyen. j'aurais du prendre le grand et ne faire qu'un seul pain "maxi"...

    En fait ils ont bien cuit tous les deux et, fier de moi, j'ai pu en offrir. J'ai proposé du levain aux demoiselles mais Faimano m'a dit que non, car Karina préfère la levure quand elles font du pain, ce qui n'est pas régulier.

2 Pain 1.JPG

  - Partager un rêve merveilleux:

    J'étais avec mon frère Jean pour aller en Afrique je crois, il testait un nouveau service de métro puis de train...métro "up date" où "une hôtesse" s'inquiétait de notre confort...Jean à demandé à téléphoner à un chef...assis dans un fauteuil ultra moderne il a appelé Carlos pour dire tout est Ok...stupeur du personnel...puis visite de la cabine pilotage d'un RER aérien, ultra rapide, cabine panoramique incroyable de luxe

    Après nous avons embarqué dans ce qui ressemblait à un TGV dans une classe réservée aux députés...là encore un confort insoupçonnable et un luxe d'attentions du personnel dans un compartiment à deux places, pardon deux couchettes et on me demandait si j'étais bien... j'ai dit que oui mais que j'étais content de me coucher car mes genoux me faisaient mal...c'est ce mal des genoux qui m'a réveillé... et me suis retrouvé voluptueusement dans ma couchette sur Ratafia...Jean n'était plus là et seule la solitude me tenait compagnie...mais quel bonheur de ce moment passé avec mon frère 

 

Le retour...

            Un vent de sud assez fort est annoncé, et je dois impérativement être revenu à Raiatea le 17 juin. Il est raisonnable de profiter d'un mollissement du vent d'Est pour revenir.

 Mercredi 7 juin Harry a besoin de ma perceuse et de ma pince à rivets pour consolider sa barque alu. Je retourne dans le nord et annonce un départ imminent...

Un repas de voyageurs est prévu chez Tino le jeudi soir...je retourne sur le corps-mort...  

            ...Tino me demande si je peux le déposer à Maupiti et par la même occasion emporter des œufs de kaveka* qui ont commencé leur ponte...Pas de problème, je loge à bord des glacières d'œufs, de langoustes et de kaveu ... Vendredi 8 juin, à 16h, le cargo mixte Ratafia sort de Mopelia...

 

            Vent d'Est inférieur à 8 nds...C'est au moteur que nous faisons la route de Maupiti. Fort bien !   En fin de nuit les lignes sonnent...Un beau Thazard et un Mahi-mahi...suivis de deux énormes bonites juste avant l'arrivée. Heureusement que pour Tino ce n'est pas lourd !

Depuis 3 ans notre anti-fouling était noir, et nous avons moins pêché qu'auparavant. La coque grattée, le rouge de l'ancienne peinture est ressorti. Y aurait-il une corrélation entre la couleur de la coque et l'appétit des poissons?

            Le vent de Sud frais étant confirmé pour demain dimanche, je choisi de ressortir de Maupiti le soir même, d'aller capeyer sous Raiatea pour une entrée au petit jour.

            Ainsi sera fait. Le dimanche 10 juin, à 8h, Jane est revenue à bord: joie immense !

3 Oeufs kaveka.JPG

 

* Kaveka, ou Sterne.

 La femelle pond un œuf directement sur le sable et le couve. Si l'œuf lui est enlevé, vagues ou prédateurs, elle en pond un autre.

Cette année, comme l'an passé, les œufs pondus près de la passe ont été emportés par la houle. Sur le nouveau site choisi par les Kaveka, on était certain d'avoir des œufs frais !

 

 

Le carénage...

 Le Chantier Naval des Iles sous le Vent, (CNI) possède une petite marina où, dans le prix de la manutention, est compris un stationnement de 3 jours avant et après.

 C'est bien agréable, et depuis 20 ans c'est là que nous carénons habituellement.

 

    Sur la photo faite par un bateau déjà à terre, on voit Ratafia qui va se loger en bout de la travée.

4 CNI.jpg

 Et sur celle-ci, Ratafia fait son approche du chariot submersible, guidé par les gars du chantier.

     Sur ce chariot est posé un berceau où le bateau est maintenu par des patins. L'ensemble est ensuite tiré au sec. Une fois rendu à sa place, le berceau est calé et la remorque enlevée. La manœuvre inverse se fera pour la remise à l'eau.

C'est lent mais hyper confortable et sécurisant pour le bateau dont la peinture fraîche n'est pas soumise à la pression des sangles.

5 image2.jpg

 

 

            Outre le changement de couleur, le grattage de la coque, à Mopelia, fait qu'il n'y a que peu à faire sur place. Assez vite Ratafia retrouve sa robe rouge habituelle.

            Gentillesse de gars du chantier: ils soulèvent Ratafia pour que je puisse peindre à l'emplacement des patins (appuis jaunes) du ber, remplacés par des étais de chantier enfoncés dans le sol.

6 Déplact patins.JPG

 

Ca c'était la partie prévue dès le départ. Ce qui l'était moins c'est la remise en ordre de la plomberie.

            La vanne d'eau de mer ne se fermait plus mais c'était "seulement" du corail qui bloquait tout, si bien que l'axe du boisseau s'était cassé...

            A côté de la vanne d'entrée d'eau, la sortie de l'évier qui sert aussi de radiateur pour le frigo.

Il y a un dépôt de sel anormal sur le joint et surtout sur le côté de l'écrou...je gratte...et surprise: les morceaux tombent ! C'était bien de faire cela au sec, en mer cela aurait été plus drôle !!!

7 Surprises.JPG

            Lundi 2 juillet, la punition est finie, Ratafia retrouve son élément et nous, plutôt que les 4 m d'échelle, la facilité d'embarquement par l'avant.

            Facilité relative, surtout pour mes genoux. Ratafia a 38 ans et depuis ce temps, je me dis que si la balcon est abîmé je ne le referai pas identique; de surcroît, notre ancre Rocna ne s'y range pas bien . Un autre sancerre, Heraff IX, m'a envoyé la photo de son balcon modifié. Nous imaginons une modification possible, hélas il n'y a pas de cintreuse adaptée au chantier "Marinalu" voisin. Son patron, J.P. Sutarik, imagine une solution avec des tubes de récupération...et voilà ce qui arriva (avec l'aide d'un soudeur):

8 Fab.balcon.jpg

1 le modèle: le balcon de Heraff IX

            2 Cogitations pour réutiliser la partie haute de notre balcon

                        3 et 4 en avant la tronçonneuse

                                   5 Soudeur au travail, pas très facile car le bateau bouge et pas lui !

                                               6 Balcon api fini

9 Nez.jpg

 

            Vous pourriez croire que les travaux étaient finis...et bien non: je veux remettre à niveau notre production d'électricité. Pour cela changement des panneaux 220 Watts en 12 Volts pour un "gros" dernier cri, 320 Watts en 24 Volts, avec un régulateur MPPT qui adapte la tension aux besoins du parc de batteries. Je profite d'être à Raiatea où est l'importateur pour changer les 6 batteries

 

            Reste à prévoir l'installation de ce panneau. "Marinalu" peut plier des tôles et me fournir tout ce qu'il faut. Alors pas d'hésitations, au travail !

Voilà le résultat de mes cogitations.

10 Panneau solaire api.jpg

 

12 juillet...

            Depuis 2 jours on peut admettre que les travaux sont terminés, il en restera à faire à Arue quand nous aurons reçu les tubes carbone...

 

C'est mon anniversaire.

Que ceux qui ont pensé à m'envoyer un petit coucou trouvent ici mes remerciements.

Sur place, voici l'aperçu de la réunion de soutien, et le discours du matahiapo:

 "Chers amis, merci d'être venus ce soir, et merci de votre soutien pour ce premier jour de ma 83ème année. N'étant ni un phénomène extraterrestre, ni un surhomme, ce chiffre veut dire que les années de navigation qui me restent sont maintenant comptées, probablement, sur les doigts d'une seule main.

                je n'en suis pas triste mais, Dieu ne voyant pas les jours passés en mer, la conséquence est que je dois mettre les bouchées doubles !

...Alors, debout les braves, buvons la vie et le vin à grands pots ! "

11 12  Juillet.jpg

 

 

Les projets:

            En gros, retourner sur Tahiti pour y finir la mise à niveau avant le départ vers Gambier. mais avant, même si elles ne sont pas parfaites, les anciennes batteries ne sont pas mortes. A Mopélia, elles seront bien meilleures que certaines... Donc je prévois un crochet sur la route de retour !

 

Pourvu que Neptune et Eole soient gentils avec ma Jane

 

 

Courriers...

                 Comme toujours au large, il n'y aura que Sailmail ...et les mouettes !

S'il vous plait, si vous utilisez la fonction "répondre" pensez à effacer notre message pour ne pas que nous ayons à le recharger avec le débit très faible qui sera le nôtre. Merci d'avance.

 

Information écologique: Savez vous que l'électricité nécessaire au seul renvoi de la partie d'origine des mails correspond à la production d'une grosse centrale électrique

 

 

            Amitiés à toutes et tous.

                                                                      

                                                                                                          Raiatea le 14 juillet  2018

                                                                                                                 Jane & Marc

 

 

 

 12 Calme.JPG

 

Matin calme à Mopelia, on devine la barrière au fond.



15/07/2018
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 119 autres membres