Les Nouvelles de RATAFIA

Les Nouvelles de RATAFIA

108: les Nouvelles de RATAFIA du 14 septembre 2018

Les Nouvelles de RATAFIA n° 108

septembre 2018

           

            Un lecteur du Blog m'ayant demandé des numéros plus anciens que ceux qui sont actuellement en ligne, je me suis plongé dans la lecture "des archives"...et j'ai constaté qu'en dehors des récits de navigation, l'essentiel de nos Nouvelles tournait autour des travaux d'entretien. Cela n'a rien de surprenant puisque c'est notre vie.

            Je me suis promis de faire un effort pour être plus "divertissant", mais à part la mauvaise ambiance qui règne actuellement dans le Yacht Club - et je préfère ne pas en parler- c'est encore une grande part de travaux dont je vous parlerai.

 

Commençons par un bol d'air...

            Les Nouvelles 107 vous laissaient à Raiatea en instance de départ pour Mopelia avec le projet d'y donner nos anciennes batteries (21 mois).

            Jane ayant décidé de m'accompagner, j'espérais que Neptune & Eole seraient gentils avec elle... et je lui ai promis une croisière de demoiselle... sans consulter "les autorités"...et ces deux là n'ont pas manqué de me le rappeler: un solide Mara'amu (25 à 30 nds) associé à une forte houle (3m à 3.5m) nous ont obligés à rester sagement à Raiatea. Passe encore pour le vent, au portant (par l'arrière pour les non-marins), Ratafia a déjà donné plusieurs fois, mais associé à la houle, cela voulait dire au moins 7 à 8 nds de courant sortant dans la passe de Mopelia...autrement dit: impossible de rentrer...et comme il n'y a pas de mouillage possible à l'extérieur, il aurait fallu revenir au louvoyage...et là "ça aurait été drôle" !

            Ce n'est que le samedi 21 juillet que nous pourrons décoller...et bien sûr le vent nous lâchera en fin de journée. C'est au moteur que nous finirons la route avec un petit thon rouge en dédommagement. Passe bien aplatie: moins de 4 nds de courant sortant...le rêve

 

2ème séjour à Mopelia...

            Donner des batteries encore bonnes c'est bien, mais à la réflexion, il fallait aussi donner les panneaux solaires. A Tahiti, j'en aurais peut-être tiré quelque argent, ici c'est un cadeau royal...alors nous avons joué les riches, fait des heureux...Les sourires reçus ont largement dédommagé les profiteurs que certains mauvais coucheurs nous accusent d'être...

            Voici le résumé de ce bref séjour.

 

Arrivée dimanche 22  -  9h    Nous mouillons dans le nord. Mise en ordre du bateau,  découpe du thon, installation du taud, repas puis sieste bienvenue (bien que calme la nuit a été "incomplète") ensuite  patte à terre pour bises et donner  les  menus cadeaux prévus.

 

Lun 23.A terre, regardé pour installer une BLU chez Karina (= Poste de radio à ondes courtes qui permet des liaisons à grande distance. Indispensable en navigation hauturière pour les prévisions météorologiques)

         Savoir que depuis janvier 2017, les émissions en modulation d’amplitude (A.M.  sur 738 KHz) du service public de radiodiffusion ont été supprimées. Conséquence, la population de Mopelia (comme de beaucoup d'autre lieux isolés) est privée de l’Information en général et des bulletins de prévisions météorologiques en particulier (pourtant élaborés par Météo-France pour ces zones).

            Certes, ils demandent aux voiliers de passage les prévisions météorologiques, car ils savent que nous possédons des moyens radios ou satellitaires pour les recevoir, mais à la saison cyclonique il n'y a plus de voiliers...

            Je suppose que c'est en raison de contraintes budgétaires que l’Etat a décidé de supprimer ces émissions en A.M. C’était pourtant un moyen simple et efficace pour couvrir un territoire étendu comme la Polynésie Française.

            Ayant regardé ce que j'aurais à faire pour rendre utilisable cette BLU de récupération, c'est l'onduleur de Harry qui réclame mes services...

            Le soir repas à terre, Karina et Faimano ont attrapé quelques kaveu .

Mar 24                       J'autopsie l'onduleur: le thermo-contact ne fonctionne plus, le ventilateur ne se déclenchant  plus l'appareil est brûlant . Tout étant piloté par des microprocesseurs, je ne peux rien faire. Marcgyver trouve la solution: brancher le ventilo sur le contact de démarrage.  Le ventilo tourne en permanence mais l'appareil est fonctionnel !

 BLU  Karina: préparer l'arrivée du courant et réfléchir comment faire une antenne. Visite à Tuare et sa compagne italienne Jeanne. Très jolie maison où une recherche esthétique non-polynésienne  surprend: murs de pierres sèches empilées au lieu des tressages de Niau, morceaux de filets incrustés de coquillages ou de racines aux formes tourmentées, allées de graviers et entourages  de fleurs...

 

            Rapporté 2 langoustes pour repas et une  invitation demain soir à terre.

1 Kdo langouste.JPG

 

Mer 25                        Matin, BLU Karina: allonger l'antenne mais je n'ai plus de fil à bord... Bidouillage à terre. Leur VHF est OK.

            Déplacé bateau devant chez Tuare.  Repas langoustes grillées et poisson cru, le tout sur une table au bord de l'eau et un soir magnifique...Que du bonheur (sauf que je n'ai pas pris l'appareil photo).

            Un voisin. Pierre, n'a rien pour s'éclairer. Il a besoin de tout en électrique. Je dois pouvoir améliorer sa vie.

 

Jeu 26                         Cap au sud ...Puisque nous gagnons en latitude, ici, on dit monter au sud ! donc nous montons vers le corps-mort.

            Salué Hina en lui offrant  un panneau de 40 W et quelque provisions alimentaires.

Le vent vient au N à NE. Les cartes laissent espérer un créneau propice. C'est trop tôt mais comme j'ai promis un retour facile...alors on bouscule le programme dans l'espoir de  partir demain.

 Nous "redescendons" dans le nord pour les adieux à terre. 

            Puisque nous partons, c'est le moment de donner les panneaux solaires 12V. qui deviendront inutiles dans 2 jours

    Tuare, à qui nous avons donné un panneau de 60 W, nous  porte un gros Kaveu, et Paua, le frère de Tino (qui a hérité d'un panneau 60W  et d'une batterie) un autre.

 

2 Kdo kaveu.JPG

 

    Voici les cadeaux, cuits et encore chauds déposés dans l'évier avant d'aller au frigo.   

Pour Pierre qui n'a rien, ce sera un panneau 60w, une batterie 80 Ah avec son régulateur et un éclairage LED 2W.

            Repas supposé d'au revoir, chez Adrienne...

 

Ven 27                        MTO pas géniale: vent de face fraîchissant 15. Possibilité meilleure Lundi...départ annulé . Repos

            Invitation pour le soir: bénitiers au menu. Apporté gratin kaveu + tarte pomme...repartis avec un morceau de Thazard  venant de Albert qui a fait une belle pêche.

 

Sam 28                       Pas mûr encore ! Départ reporté. La BLU de Karina ne me donne pas satisfaction. Inter-changé nos deux postes. Résultat négatif. Pb dans la boite d'accord ou l'antenne?
Plus  de vent. Quelques grains...départ ce soir ou demain dernier délai.

 

Dim 29                        J'ai réalisé que l'antenne  filaire de la BLU était mal orientée pour capter Tahiti. Vite à terre pour faire un essai, antenne tournée N/S. C'est moins mal. Il faudra revoir le contre-poids.

            A 14h l'ancre est relevée, le vent est faible et nous prenons la route de Tahiti au moteur. A défaut d'être plaisant, c'est confortable et ma chérie apprécie.

 

Lundi 30         Même conditions toute la journée, mais en soirée, sous Raiatea, le vent s'établit NE à NNE 12 nds. On peut dérouler le génois. le cap n'est pas parfait mais on verra demain !

 

Ma 31                         Le cap nous a amené  dans le dévent de Moorea. C'est au moteur que nous finirons la route vers la marina et le plein GO en arrivant !

            Pour ne pas perdre les (bonnes) habitudes, le soir nous verra dégustant les "Kdo Kaveu" sur Ratafia avec les amis retrouvés.

3 Retour.jpg

 

 

            La croisière hivernale étant finie (ne riez pas, nous sommes bien en hiver ici), nous ne repartirons pas avant le printemps pour fuir l'été qui est la saison cyclonique .

                        C'est le moment de faire le bilan annuel de nos navigations que voilà ci-dessous.

            A l'exception des milles au moteur qui sont en gros le double de nos habitudes, les autres moyennes en sont proches. Doit-on y voir un signe de la sénescence de l'équipage, ou le bonheur d'avoir un moteur refait ?

 

4 Moyennes.jpg

 

            Finies les vacances...c'est la rentrée. Pour nous cela ne veut plus dire grand chose puisque, comme vous venez de le lire, nous sommes en "vacances" toute l'année! Je ne vais donc pas continuer le récit détaillé de nos journées. Nous avons 2 mois 1/2  avant le prochain "grand départ"... Contentons-nous des principales "récréations"!

 

Sourire...

            Je vous ai dit les projets de panneau solaire api et de tangon en tubes de carbone, les deux commandés et payés depuis Raiatea. Dès notre arrivée, nous donnons le feu vert pour leur livraison . Les tubes doivent venir de Nouvelle Zélande, le panneau vient , lui, de Fare Ute à 4 km...Les tubes arrivent en 5 jours, il en faudra 8 au panneau !

            Pas de doute, nous sommes les meilleurs !!!

 

Mise en bouche...

            Histoire de s'échauffer avant les morceaux de bravoure qui nous attendent, reconcevoir la housse de l'annexe: le tissu utilisé il y a un an se révèle être une mauvaise copie de Sumbrella. Il a rétréci.  Jane fait un beau travail pas agréable. On verra à l'usage. Triste d'avoir à refaire le travail à cause de filous.

 

Antenne TV...

            En 2013, pendant que l'on me faisait un échange standard des genoux, nous avions acheté une télé pour me tenir compagnie au centre  de redressement. Depuis cette télé est installée à bord pendant la période portuaire, avec une antenne Glomex discrète.          .          L'amplificateur de signal ayant rendu l'âme Jane était privée de ses "chiffres et lettres" préférés.

            Copiant ce que "Toupa 2" à conseillé à un autre bateau, j'ai fait une antenne tout à fait satisfaisante pour nous: Un cercle en plat d'alu Ø 180mm. Un autre en en câble TV 75 Ώ, dans un plan perpendiculaire de longueur 195mm (Ø 62 mm).Les âmes sont reliés entre elles et au cercle alu. Les blindages sont reliés entre eux. Ca marche mais ce n'est pas omnidirectionnel

4 1 antenne api.JPG

Voici mon bidouillage fixé sur feu la glomex

           

 

La fée Electricité...

            Je vous ai dit dans les Nouvelles 107 l'évolution technique. Le panneau api, de marque BenQ est ce qui se fait de mieux, exactement de 327W sous 24 V. Associé à un régulateur dernier cri, il doit nous fournir tous les Wattheures dont nous avons maintenant besoin. Evolution: nous avons quitté Deauville en 1996 avec 90W, 1GPS et des cartes papier, maintenant, un ordi tourne en permanence aves ses cartes électroniques...et il y 4 GPS à bord !!!

Pour remettre à niveau toute la production d'électricité, solaire ou éolienne, il faut intervenir dans le coffre arrière où sont les régulateurs, et d'où part la ligne qui va aux batteries

 

   Mais qui dit aller dans le coffre arrière dit aussi  le vider, d'abord pour pouvoir le nettoyer à fond (c'était prévu pour juin..)  puis pour pouvoir y travailler.

    Voici le cockpit une fois le coffre vidé de son contenu.

5 cokpit plein.JPG

 

 

Avant de le laver, je pulvérise un détergent enrichi d'ammoniaque...qui m'oblige au masque pour ne pas suffoquer, ensuite, un coup de brosse puis le jet d'eau !

 

    Après essuyage, et comme il n'y avait pas assez de vent pour sécher, ventilateur pour finir.

 

    Le lendemain c'est (presque) un plaisir de s'installer pour tout démonter...et remonter avec des câbles neufs.

 

6 nettoyage.JPG

 

Le 18 août, la partie "Coffre arrière" est finie...on va pouvoir penser à l'avant...

 

Comme pour le coffre arrière, le lessivage du poste avant était prévu pour juin...et pour les mêmes mauvaises raisons, toujours pas effectué.

     Pour finir la modification du balcon, il restait a poser des feux latéraux. Si le feu tricolore de tête de mât est le seul valable en mer, les feux avant/ arrière sont plus visibles dans les ports ou chenaux.

    Une fois le poste nettoyé, la partie "amusante" était de passer des fils électriques dans les tubes du balcon modifié...et pour cela aller dans le pic à l'extrême avant pour percer, par en dessous, la plaque d'inox qui tient les tubes sur le pont.

    Merci à Jacky qui est venu m'aider à la fin pour passer les fils en partant du dehors!

 

8 reptation.JPG

    Me voici en train d'opérer. L'accès au pic de fait par  une découpe qui fait 35 cm de long et 28 de haut...(j'suis pas si gros, un peu enveloppé seulement)! Y rentrer était déjà pas facile...en ressortir encore plus drôle, en plus,  j'y manquais un peu d'air...

 

Enfin, jour après jour les travaux dans Ratafia se terminent. Il reste maintenant à transformer les tubes reçus de Nouvelle Zélande en tangon opérationnel . Vous lirez le récit en annexe.

 

Couplet commercial:

            Je vous ai dit dans le n°106 les difficultés de commercer avec la métropole  et pourquoi je me suis tourné finalement vers la NZ pour me procurer les tubes convoités. Quelle facilité - à condition de communiquer en anglais, of course !

            Je crains de retrouver le même problème sur le plan électrique: pour rajeunir l'installation électrique j'ai envoyé deux demandes à la maison Bossard à Nogent-le-Rotrou qui a fabriqué les  24 Diruptors qui équipent Ratafia...Pour le moment, pas d'Echo !

            Si un lecteur habite dans la région, je suis preneur d'assistance. Merci d'avance.

 

Les projets:

                 Les coussins du carré et ceux du cockpit sont fatigués. Le matelas de la cabine aussi. Nous avons commandé (et versé 50%)..."On s'y met début septembre...hier c'était pour fin octobre ! Grr grr....Conséquence: nous sommes encore sur Tahiti pour au moins un mois.... alors, suivant les bons conseils des amis, comme les authentiques Polynésiens, que les "Popaanésiens" que nous sommes, restent zen, ne cherchent pas (trop) à  se projeter dans l'avenir... et gardent leurs forces pour la navigation à venir: l'Archipel de Gambier est encore loin.

 

Courriers...

 .... vous pouvez donc user et abuser sans restrictions des mails, Skype et autres Whatsapp...et même du courrier papier si vous le souhaitez !!!

 

                

            Bises et amitiés à toutes et tous.

                                                                      

 

                                                                                                          Arue  le 14 septemb2018

                                                                                                                 Jane & Marc

17 souvenir.jpg

              Georges             Jane                  Claude                  Marc

 

FABRICATION d'un TANGON TELESCOPIQUE EN TUBES CARBONE.

 

Après de vaines tentatives pour trouver un fabricant en métropole, je me suis tourné vers

C-Tech Ltd  en Nouvelle Zélande      http://www. c-tech.co.nz/

et j'ai travaillé avec Tim Willetts        <Tim.Willetts@c-tech.co.nz>

Nos échanges se sont faits en anglais

 

            Tim m'a fait préciser ce que je voulais, pourquoi et comment j'avais cassé mes tangons alu etc...afin de déterminer ce qu'il me fallait, avec un coût d'expédition raisonnable.

            Savoir qu'au-delà de 3m, c'est-à-dire hors gabarit usuel, le prix est environ multiplié par 100 Comme les droits et taxes dus à la douane sont calculés sur le montant de la facture transport compris, on comprend  l'intérêt de minimiser ce prix.

 

            Ensuite, Tim m'a soumis un plan qui nécessitait un collage, et m'a demandé  comment je voyais le système de blocage. Les choses précisées, j'ai reçu un devis qui incluait les renforts nécessaires là où il le fallait. Nous avons payé par carte bancaire.

 

            En dernier lieu il me demande de lui montrer le résultat de mes travaux et un compte-rendu après usage...

 

 

    Pour déterminer la position du collage et des points de sortie, les 3 tubes ont été positionnés le long du tangon alu, cassé et ressoudé.

 

   Le collage, à l'époxy, sur la longueur préconisée par Tim, a été fait à plat, les tubes posés sur le ponton.

 

    Une fois le collage fait, les embouts d'origine remontés, nous avons fait une simulation pour déterminer avec précision la position minimale pour le rangement de façon à ne pas avoir à modifier les ancrages.

 

     Les longueurs retenues sont  de 6,8 m au maxi, 6.4m de façon courante, 4.6m pour le rangement

11angon 1.JPG

 

Tout étant préparé et essayé, avant-dernières étape: peinture !

 

    Le carbone c'est bien et beau, mais ici, sous les tropiques, le UV auront raison de lui.

    Il est nécessaire de le peindre pour sa longévité.

 

    Ce que l'on ne voit pas, c'est que les trous de la partie coulissante ont été chemisés pour la facilité de mise en œuvre

12 Tangon 2.JPG

 

13 tangon 3.jpg

Côté mât: pas de changement

14 Tangon 4.JPG

La goupille traverse les tubes. Elle est assurée et bloquée par un sandow

15 Tangon Maxi.JPG

 

Version "tous temps"

 

16 TTous-Temps.JPG

Grande longueur: "Petit temps et mer calme"

 

La masse du tangon est d'environ 12Kg par rapport à l'ancien qui en faisait 19.

Souhaitez nous plein de vents portants que nous puissions l'essayer !

 

 

                                                                                                                      Marc LUCAS

                                                                                                                         RATAFIA

                                                                                                                   12 Septembre 2018                                                                                          



15/09/2018
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 121 autres membres