Les Nouvelles de RATAFIA

Les Nouvelles de RATAFIA

111: Les Nouvelles du PARADIS décembre 2018

Nouvelles du PARADIS n° 111 Décembre 2018

 

Puisque "Les Nouvelles 110" vous apportaient de l'air du large et le récit de notre route "un peu" musclée pour des vieux, en voici la suite maintenant que nous sommes arrivés dans notre paradis des Gambier...

1 Jane au près.JPG

Finies les étapes plus ou moins remuantes, finis les bols d'air et les embruns, finie la vie de Dahuts ( voir plus loin.)...

voici maintenant le récit du bonheur tranquille qui règne certainement là-haut, au paradis !

 

...et puisque j'ai peu à dire, voici ou plus exactement revoici quelques images car je n'ai pas eu le temps de les faire toutes...

 

Premier coin de paradis:

     Vu du sommet de Akamaru, le mouillage devant Mekiro (23°10.4 S / 134°55.1 W) où nous serons une bonne partie du temps.

Le nord géographique est en haut à droite.

      Les 3 bateaux que vous devinez près de l'angle de l'îlot de Mekiro sont: la maison flottante de Rémy&Louise, le catamaran de Bertrand&Lucie,

et Ratafia.       Vous voyez que l'accès au mouillage n'est pas évident

 

2 Mekiro.JPG
 En haut, l'île de Mangareva et la "capitale" Rikitea en son milieu. Au sud de Mekiro, la plage de nos pique-niques dominicaux. comme ce dimanche 18 novembre. Au menu brochettes d'espadon...!!!

 

Après une semaine de repos, la pleine lune nous appelle dans le Nord, à Puaumu.

J'y avais fait d'"intéressantes" promenades nocturnes...Ce n'est plus le cas, d'abord parce que je ne marche plus assez vite sur le platier, ensuite parce que c'est trop "visité"...Il reste de beaux perroquets endormis sous des coraux superbes...3 platier.JPG

 

 Même s'il n'y a que 20 cm d'eau et que je suis chaussé de "Pataugas", vous comprenez que la marche est malaisée sur ces fonds...

 

  Le 26 novembre, nous sommes à Rikitea, seul endroit maintenant où l'on peut recevoir Internet. Il y a quelques années, le routeur Vini nous permettait une connexion là où il y avait une antenne. Absence d'entretien ou trop de Smartphones gourmands en bits, toujours est-il que notre routeur Vini ne sert pratiquement plus à rien (sauf à faire des co....ries) et qu'il faut aller chez un particulier qui dispose d'un routeur "privé", ou aller au snack qui offre une connexion à ses clients. C'est de là que je vous ai envoyé les Nouvelles 110.

 

 

    Comme chaque année également, -c'est la 16ème fois- nous allons saluer la gendarmerie où nous avons fait notre "Première Touchée" (appellation officielle de l'entrée) en 1999...En toute rigueur, ces visites ne sont sans doute pas obligatoires, mais Jane et moi les trouvons correctes...au cas où nous aurions besoin de leurs services.

      Nous profitons des commerces pour compléter la cambuse et préparer le prochain WE à Patito où nous avons lancé des invitations. Parmi les commerçants, Edmond, -un chinois- est tellement content de nous revoir qu'il offre un gros sac de litchis...

 

    Le fond du mouillage de Rikitea n'est pas propre. Nous y avons déjà remonté un panier à nacres, une ombrière de plus de 20 m de long pour le collectage des naissains qui avait bloqué l'hélice et l'ancre. Cette fois c'est carrément une glène de gros cordage qui évidemment vient se mettre aussi dans l'hélice. Chance, l'ancre s'étant dégagée, nous avons pu re-mouiller le temps du démêlage.

 

4 Cordage.JPG
 

 question: Sachant qu'il y a 45 cm entre la plateforme et le plancher, et autant pour le plancher de la jupe, quelle était la longueur du tas de merde ?

 

 

Patito...autre coin du paradis...

5 Taravai.JPG

 Vous regardez vers l'W, L'île de Taravai (à droite) est prolongée par l'îlot de Agakauitai (à gauche) . Entre les deux un banc de sable et corail.

Le mouillage de Patito est en arrière de ce banc de sable par 23°03.4 S / 135°02.4 W.

Avec une loupe, vous pouvez deviner le petit point blanc qui est Ratafia.

Merci Jacky pour cette photo prise depuis le Mont Duff, sommet de Mangareva

 

 

6 Patito.JPG

 De précédentes Nouvelles vous ont déjà parlé de ce mouillage que nous affectionnons autant que celui de Akamaru. Quelques minutes de remise en ordre à notre arrivée...et Ratafia reprend sa place pour une semaine.

 

A terre, plus de cochons plus de canards à nourrir, seulement 3 chèvres...Papayes, avocats fleurs et bananes presque à volonté en attendant le retour des propriétaires dans quelques jours.

 

7 Cuisine auParadis.JPG

 Même au paradis, il faut faire la vaisselle...mais c'est plus facile à l'horizontale...avec l'odeur des fleurs de Frangipanier en prime.

 

 

Les invités de Elise s'envolent samedi.Une réunion est prévue le jeudi 6 "pour arroser cela". 

       Bonne soirée qui se termine moins bien pour moi.

 

     Alors que tout allait correctement depuis plusieurs mois, du côté de ma vessie, celle-ci refuse de laisser passer le moindre filet d'urine ... Croyant bien faire, j'avale une "bonne" quantité d'eau "pour augmenter la pression"... Las ! cela ne réussit qu'à augmenter la douleur.

 

      Après une nuit pénible, au petit jour, le bas ventre complètement tétanisé je me résigne à mettre une sonde urinaire que Daniel m'avait prescrite avec la Xylocaïne assortie . Ouf ! plus de 2 litres évacués...et la douleur avec...et quelle douleur !... et que ça fait du bien quand ça s'arrête !

   Un supplice moyenâgeux n'était-t-il pas d'emplir la victime d'eau ?

 

Quelque fois il y a des ratés au paradis !

     Passé le soulagement mécanique, comme le raté se prolonge, nous décidons d'aller consulter l'infirmerie de Rikitea.

  Pas de chance, le temps s'est mis à la pluie et le déplacement à pied, du quai à l'infirmerie me pose problème...Le mutoï appelé à la rescousse nous sortira de ce mauvais pas.

    Diagnostic: grosse infection urinaire, Doliprane et Bactrim Fort.  Mardi 11 , sans être parfait encore, cela va beaucoup mieux...

Nous allons bientôt rentrer dans la bulle paradisiaque...

moi, bien sûr, mais Jane aussi car elle a été un soutien merveilleusement efficace!

     Ce jeudi 13, le mieux se confirme et, ne serait-ce la pluie, le bonheur revient !

 

Les projets...

Dans l'immédiat attendre d'y voir clair côté vessie. Je suis optimiste. Ensuite penser à Noël qui approche, et en suivant à la fin de l'année.

Nous attendions Philippe & Nathalie avec leur superbe Tao. La ZCPS ( Nouvelles 95) semble se mettre en place et les conditions météo doivent être "musclées" sur la route Raivavae - Gambier...et Tao n'est pas un tank comme Ratafia...

           A plus long terme, attendre la disparition de cette ZCPS qui nous interdit le retour sur Tahiti, cette disparition coïncidant habituellement avec la fin de la menace cyclonique...en gros en mars.

 

 

Courriers... Comme dit plus haut, nous sommes au bout du bout du monde. Mais même si les photos et autres pièces jointes ne passent pas, les messages eux le font... je peux vous dire que le premier travail de Jane à son réveil n'est plus son déjeuner, mais d'ouvrir notre boîte Sailmail pour voir ce qu'elle devra faire rentrer en provenance de mail.pf. 

Pour cet envoi du n°111, il me faut refaire toue la mise en forme "à la main". Le copier/coller n'a pas fonctionné...et il faut au  30 secondes à une minute  pour charger une photo...si la connexion n'est pas coupée "hors délais" !

 

Dahut: animal qui, vivant sur le flanc des montagnes, a les pattes plus courtes d'un côté que de l'autre... Il existe deux variétés de Dahuts: Ceux qui ont les pattes du côté droit plus courtes. Ils sont adaptés à la marche en laissant la montagne sur leur droite: dahuts dextrogyres.

Ceux qui ont les pattes courtes du côté gauche: dahuts lévogyres. Il y a environ 40 ans, dans un article du mois d'avril, "Science & Vie" publiait un superbe article sur la reproduction des Dahuts conformément aux lois de Mendel sur l'hérédité. A relire si vous en avez la possibilité !

 

Une recette... Pour ceux qui veulent absolument des "légumes" et qui n'ont plus de spaghettis de mouton...

Le fondant de papaye

Prenez une belle papaye pas encore tout à fait mûre, ou deux moyennes...ou trois petites.

7.1 papaye.JPG

 Remarque: La variété à lunettes est une spécialité de Patito

 

8 préparation.JPG

Épluchez, coupez en petites tranches pas trop fines.

- Faire revenir un oignon, puis ajouter les morceaux de papaye. Les laisser cuire en remuant assez souvent, jusqu'à ce que la papaye soit un peu ramollie (environ 10mn).

- Ajouter un peu d'eau, de la sauce tomate (une petite boîte de concentré pour cette grosse papaye), de la sauce huître (à peu près autant), et saupoudrer de curry, sel, poivre.

- Laisser cuire encore un peu (5 ou 6 mn), et c'est prêt!

- On peut modifier à son goût. 9 Avec une viande rouge , par exemple, c'est un régal !

9 papaye cuite.JPG

Jane Lucas RATAFIA

 

 

Bises et amitiés à tous ceux qui en veulent .

Bonnes pensées à toutes & tous

Rikitea Archipel de Gambier

Jane&Marc

 

1969 Jane venait vivre avec moi...

1999 Nous arrivions en Polynésie Française...

Attendez- vous à ce que 2019 marque un nouveau tournant dans notre vie...

mais, d'ici là...

 10 carte 2018.jpg



14/12/2018
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 127 autres membres